2016

Site de la cascade

Comité de pilotage pour l'ENS "La Cascade"  compte rendu du 6 juin 2016 10h

avec Michel Duport. représentant de l'ASPE


D'aménagement en aménagement, le site change... A gauche, une photo de l'an 2000, à droite le sentier menant au nouveau belvédère

Etaient présents :
M. CARRIERE – Maire de Sillans la Cascade
M. RENOULT – Adjoint Mairie Sillans la Cascade
Mme LOISY – Adjointe Mairie Sillans la Cascade
Mme MOREAU – Adjointe Mairie Sillans la Cascade
M. CAVALLIER – Conseiller Départemental
M. REYNIER – Conseiller Départemental
Mme PEREZ-LEROUX – Conseillère Départementale
M. DUPORT - ASPE
M. GARCIN – Correspondant Var Matin
Mme ROMBAUT – SMPPV
M. PRIOUL – PNR Verdon
Mme GOUBELY – PNR Verdon
Mme THIBAULT – Directrice de l'Environnement CD 83
Mme ARENE – CD 83
Mme TUDURI - CD 83
M. OLIVIER – CD 83
M. GILLES – CD 83
M. PORRE – Géolithe
M. MARTINOD – Paysagiste

 

Après un tour de table et un rappel du programme de ce comité de pilotage, un diaporama est
présenté aux participants.
Celui-ci a pour trame :
• Rapide présentation des ENS de Sillans la Cascade et rappel des objectifs de gestion du
Conseil Départemental sur ceux-ci.
Présentation des travaux effectués depuis le comité technique d'octobre 2014 :
◦ Aménagement du chemin du Bas Ricoui et du chemin d'accès au nouveau belvédère
◦ Reprise des marches, d'une main courante et autres aménagements le long du chemin
d'accès au nouveau belvédère
◦ Renforcement des dispositifs empêchant l'accès à la zone dangereuse vers la cascade
◦ Amélioration et renforcement de la signalétique
◦ Mise en place d'une passerelle flottante par la Commune
• Rappel de l' Avant Projet (AVP) validé par le comité technique d'octobre 2014, et des
compléments d'étude qui devaient être engagés

Présentation des compléments d'étude réalisés :
FONCIER : bornage amiable en rive droite et précisions sur les limites de propriété en
milieu de rivière.
MM Viretto, Schleicher et Peyrat n'ont pas signé le bornage amiable. Mme Fleuster l'a
signé et a accepté de vendre ses parcelles au Département
La limite des propriétés jouxtant la Bresque est le milieu des limites des parcelles du
cadastre actuel, et non pas le milieu de la rivière actuelle, qui s'est élargie notamment en
rive gauche
HYDRAULIQUE : profils bathymétriques et étude hydraulique
Il en ressort, après avis du service rivières du CD83 que l’occurrence de crues à
considérer est centennale, et qu'il faut une revanche de sécurité de 1m. Les ouvrages
devront donc se situer à une altitude sensiblement plus élevée que prévu au stade AVP
GEOTECHNIQUE : reconnaissances géophysiques par méthode MASW
Il en ressort que les blocs rocheux en milieu de rivière présentent des caractéristiques
médiocres pour les fondations des ouvrages, hormis le gros bloc principal, et que le sol
solide en rive gauche se situe sous 2,50m de sol meuble.
• Présentation du PROjet (PRO) de bouclage rive droite-rive gauche et de création d'un deuxième point de vue par M. PORRE et M. MARTINOD du groupement Géolithe /Martinod.

 

Les principes d'aménagement sont :
Sentiers pour le bouclage :
- Créer un sentier qui partirait quelques mètres avant le nouveau belvédère en rive gauche, et
qui rejoindrait la rive de la Bresque en contrebas. Il serpenterait afin d'en réduire
l'inclinaison et serait réalisé avec les mêmes matériaux et techniques que le sentier de la rive
gauche. Néanmoins, un soin particulier sera apporté à l'inclinaison des marches afin qu'elles
ne deviennent pas glissantes. L'utilisation d'un peu de mortier afin de bien bloquer certaines
d'entre elles dans les parties les plus pentues ne sera pas exclue.
- Remonter en rive droite jusqu'au chemin existant, par les parcelles C 208, C209 et C210
que la Commune de Sillans la Cascade a mis à disposition du Conseil Départemental.
Franchissement de la Bresque et accès au bloc principal, vers la vasque :
- Créer 3 passerelles en Y, sans point d'appui intermédiaire, suspendues par des câbles ancrés
sur chaque rive, au bas des sentiers, et sur le bloc rocheux principal. Des modules
préfabriqués de 4 à 5 m de longueur seraient ensuite accrochés aux câbles, et intégreraient le
platelage en bois et les gardes-corps en filet métallique mat et de forme incurvée.
Franchissement du bloc principal :
- Créer un passage en encorbellement, d'un aspect similaire aux passerelles entre les deux
parties de ce bloc
Franchissement entre le bloc principal et les rochers en bordure de la vasque :
- Créer une passerelle rigide d'un aspect similaire aux passerelles

Point de vue en bordure de la vasque :
- Créer un point de vue de 3m x 3,50m en forme de goutte d'eau à l’extrémité de la passerelle rigide, fondé en encorbellement sur le premier gros rocher coté bloc principal.
Cela évite des fondations compliquées et disgracieuses, étant donné que l'ouvrage doit se
situer 1,70m au dessus des autres rochers à cet endroit.
M. MARTINOD explique que la forme légèrement courbe des passerelles, et la forme
arquée des gardes-corps ainsi que leur « transparence » et l'absence d'appui intermédiaire
permettraient une meilleure intégration dans le paysage par rapport à l'AVP.
M. PORRE ajoute qu'aucun arbre ne serait coupé. L'absence de point d'appui intermédiaire
évite des fondations sur les blocs de stabilité incertaine. Le sentier en rive droite peut être
réalisé avec une marge de sécurité suffisante, malgré l'absence de bornage contradictoire.
Le coût de l'opération est estimé à environ 700 000 € TTC

 

• Le programme de l'opération est ensuite présenté :
◦ Tout d'abord, les participants sont invités à se prononcer sur ce projet.
Le projet est adopté à l’unanimité
◦ Ensuite, le comité est invité à se prononcer sur les problèmes fonciers qui persistent, à
savoir :
▪ Refus du bornage amiable de M. Viretto et absence de M. Schleicher et M. Peyrat.
Étant donné que les ouvrages et le sentier en rive droite peuvent être implantés sur
les parcelles C 208 à 210 en s'écartant des limites provisoires matérialisées sur place
par un géomètre-expert, avec une marge de sécurité d'au moins 2m, il est décidé de
poursuivre le projet sans attendre un bornage judiciaire.
Le Département et la Commune décideront plus tard si un bornage judiciaire doit
être demandé pour leurs parcelles respectives.
▪ Maîtrise foncière des parcelles C 208 à 210 :
Il est rappelé que le Département ne peut investir sur des terrains qui ne lui
appartiennent pas, ou à minima, qu'il doit disposer d'une servitude pour ces
aménagements.
M Carrière répond qu'il n'y a aucun obstacle à ce que la commune de Sillans la
cascade accorde une servitude au Département sur ses parcelles pour ce projet.
◦ Ces points étant réglés, M. GILLES indique que la préparation des différents marchés
publics pour la réalisation de ce projet va pouvoir débuter, à savoir : Maîtrise d’oeuvre
(MOE), Sécurité et protection de la santé (SPS), Contrôle technique (CT) et Contrôle
environnemental (CE).
Il est prévu de confier au MOE une mission complète (PRO + ACT + VISA + DET +
OPC + AOR) et l'obtention des autorisations administratives (Permis de construire ou
Déclaration de travaux, Permis d'aménager, Loi sur l'eau, Incidences N2000).
Mme ROMBAUT indique qu'il serait souhaitable de disposer de l'étude d'incidence
N2000 avant le début de la mission de MOE. D'un autre coté, il est difficile de lancer
cette étude tant que le projet n'est pas finalisé. Il est décidé que le MOE lancera cette
étude en priorité, afin de pouvoir en tenir compte le plus en amont possible dans sa
mission.

L'objectif est de lancer la consultation pour ces différents marchés avant la fin de l'année
2016, et de les attribuer au premier semestre 2017.
Le PRO et les autorisations administratives seraient lancés aussitôt, puis la phase ACT
au deuxième semestre 2018 afin de pouvoir lancer la consultation du marché de travaux
début 2018.
Les travaux pourraient ainsi débuter en septembre 2018 pour une mise en service des ouvrages avant la saison estivale 2019.

Mme GOUBELY fait remarquer que si, comme il est mentionné dans la présentation, il
faut mettre le PLU de la Commune de Sillans en compatibilité avec le projet (zone
EBC), cela risque de prendre beaucoup de temps. Les membres du comité s'accordent
sur le fait qu'étant donné qu'aucun arbre ne sera coupé, le PLU n'a pas besoin d'être
modifié pour la réalisation de ce projet.

 

des gardes très présents en 2016
des gardes très présents en 2016
sensibilisation et éducation à l'environnement en 2016
sensibilisation et éducation à l'environnement en 2016

• Bilan de la saison estivale 2015 par M. PRIOUL du PNRV, d'où il ressort une nette
augmentation de la fréquentation et des incivilités.
• Présentation par M. OLIVIER et M. PRIOUL du projet de renforcement de la surveillance
du site pour la saison estivale 2016.
Le site sera surveillé en permanence de début juillet à fin août par 4 écogardes du SERGEN
et du PNRV (dont 2 saisonniers), de 9h à 20h, 7jours sur 7. Il y aura une équipe le matin qui
attendra l'arrivée de l'équipe de l’après-midi avant de quitter les lieux. L'objectif est d'être
sur place avant l'arrivée des visiteurs dans la vasque, et de la surveiller en permanence par 2
écogardes. Les 2 autres patrouilleront dans les autres secteurs du site. Les écogardes
pourront ainsi passer plus de temps à la sensibilisation et à l'éducation à l'environnement.

• Enfin, les autres projets concernant le site sont rappelés, à savoir :
◦ Élaboration d'un plan de gestion, qui a été reporté
Toilettes en rive gauche
◦ Mise en place des parkings payants par la Commune. L'objectif est d'inciter les visiteurs
à profiter du site de la cascade sans y rester trop longtemps.
Aménagement de la place du 8 mai par la commune
Élargissement du pont sur la Bresque et recalibrage de la RD560 par la DGRTFAM
Fin du COPIL à 12h30.

sotie printemps OPIE photo Eric Renoult
sotie printemps OPIE photo Eric Renoult