VIE ASSOCIATIVE 2016

Assemblée générale du 1er décembre 2016

Procès verbal

 

 

  • Membres présents : 13

  • Membres représentés : 2

 

Le quorum est atteint ;

 

Ouverture de la séance à 18h

 

 

 

Ordre du Jour :

 

 

 

  • Présentation du rapport d’activité

  • Présentation du rapport financier

 

  • Présentation du rapport moral

  • Renouvellement des membres du Conseil d’Administration

  • Questions diverses

 

 

 

1 - Présentation du rapport d’activité :

 

C/f Annexe I

 

 

 

Certains des projets qui n’ont pas abouti cette année :

 

 

 

  • Visite du Centre de Tri ; il faudrait rappeler la CAD afin de fixer une date. Michel D. s’en charge.

  • Logo : A suivre avec Catherine qui avait lancé l’idée ; il est pratiquement terminé, qqs détails de couleur à apporter…

  • Sacs poubelle bio dégradables…

  • Visite de l’oliveraie avec le Conservatoire de Porquerolles.

  • Adhésion à l’UDVN

  • Nettoyage du site de la cascade

  • Fabrication de WC secs ; ce dernier point par manque de motivation et parce que nous n’avons pas pu résoudre la question de l’entretien… qui s’en charge ? Mairie ? Associations ???

 

 

 

 

 

  • Le rapport d’activité est approuvé à l’unanimité

 

2 - Présentation du rapport financier

 

Isabelle BEAUVALLET donne lecture du bilan financier, qui laisse voir un solde positif :

 

L’Association a un fond propre qui devrait lui permettre d’envisager de nouvelles actions, mais c’est un fond de trésorerie qui est un peu ancien ; l’an passé nous n’avons eu aucune rentrée d’argent car nous n’avons pas fait de demande de subvention auprès de la municipalité.

 

Les années précédentes l’association recevait 200 € de subvention par an, et cette somme n’a pas forcément été utilisée.

 

Aujourd’hui nous avons d’autres besoins, les locations de salles par exemple qui représentent un effort financier ;

 

Il est donc décidé de faire une demande de subvention d’une hauteur de 300 € pour l’exercice 2017 auprès de la commune, et de joindre à cette demande le bilan et les projets afin de justifier de cette subvention. Michel A se charge de faire l demande.

 

La question se pose aussi du règlement des cotisations ; les AG se déroulant en fin d’année, il y a confusion sur l’année de cotisation ; S’agit-il de l’année écoulée ou de l’année à venir ?

 

Il est donc décidé que pour l’année 2017, la cotisation qui reste à 5 € par adhérent, sera versée à partir du mois de Janvier ; Toutes les adhésions versées au cours de l’année N seront attribuées à l’année en question ;

 

Et pour enlever toute confusion, et permettre à l’association de présenter un bilan une fois l’exercice terminé, la prochaine Assemblée Générale aura lieu début 2018 pour l’exercice 2017.

 

Ensuite toutes les AG se dérouleront en début d’année pour l’année écoulée et non plus en fin

 

d’année.

 

  • Approuvé à l’unanimité

 

3 - Présentation du rapport moral

 

 

 

Michel APOSTOLO présente son rapport moral en expliquant qu’il a essayé de donner une vision un peu plus globale des activités, des objectifs et des projets de l’association.

 

C/f Annexe II

 

 

 

  • Adopté à l’unanimité

 

 

 

4 - Renouvellement des membres du Conseil d’Administration

 

 

 

Nous accueillons parmi nous un nouveau membre, en la personne de Patricia FABRE, et nous lui souhaitons la bienvenue !

 

Il est décidé que toutes les personnes présentes à cette réunion font partie du Conseil d’Administration.

 

Il est procédé ensuite à l’élection du Bureau ; Isabelle fait savoir qu’elle laisserai volontiers sont poste de trésorière car cela fait quelques années qu’elle s’en occupe ; mais elle reste s’il n’y pas de remplaçant, ce qui semble être le cas !

 

Le Bureau reste donc :

 

 

 

Président : Michel APOSTOLO

 

Vice-président : Michel DUPORT

 

Trésorière : Isabelle BEAUVALLET

 

Secrétaire : Marie Gabrielle LOZZA

 

 

5 - Questions diverses

 

 

 

  • Gestion des forêts

 

Il est important qu’il y ait un suivi sur ce sujet ; il faut que les propriétaires prennent conscience que la forêt ce n’est pas que de l’argent à gagner. Il y a eu dernièrement à Aups une réunion à laquelle nous avons été conviés.

 

Concernant le PIDAF, il s’agit d’un document de planification. Il permet une négociation avec le propriétaire ; Il s’agit bien d’un Plan Intercommunal, et le Maire reste décideur de ce qu’il veut faire sur sa commune. Il faudrait que le Maire organise une rencontre entre propriétaires forestiers, et que les problèmes soient remontés à la CAD. C’est cette dernière qui mandate les sociétés, mais le Maire a sa responsabilité dans ce projet.

 

 

 

  • Déchets verts

 

Les déchets verts broyés sur la commune sont mis à disposition de tous. Tout le monde peut les récupérer. Eric va s’occuper de mettre un article sur le site de la mairie ou sur le bulletin municipal afin d’informer les gens.

 

 

  • Les projets

  • Visite de l’oliveraie municipale avec le Conservatoire de Porquerolles : Octobre 2017

  • Festival film de la nature : Isabelle a rencontré une jeune fille qui s’occupe du développement du film en milieu rural. Elle pourrait venir à une de nos réunions pour nous donner des informations.

  • Adhésion à l’OPIE

  • Projection du film documentaire « La Voix de Vent ». Michel A. est promu animateur du débat ! On pourra le programmer cet hiver, entre Janvier et mars.

  • Adhésion à l’UDVN : Michel A les contactera.

  • Signature de la pétition « 1 jour sans chasse » : elle doit être signée par une association ; le problème est la surpopulation de sangliers dans notre région, malgré l’ouverture précoce de la chasse. 40 000 sangliers devraient être abattus dans le Var pour stabiliser la population.

 

Le préfet avait interdit l’engrainage qui participe au nourrissement du sanglier, mais avec la pression de la fédération de chasseurs, il est revenu sur cette décision en autorisant cette pratique sur les communes où la population a diminué. Mais si on complémente les animaux, on augmente leur prolifération, ils mettent bas toute l’année.

 

  • Nettoyage des abords de la cascade

 

Rachel souhaiterait nettoyer les abords de la rivière, qui sont vraiment remplis de détritus malgré la mise à disposition d’un agent. Mais cela ne suffit pas ; on pourrait sensibiliser les gens , se mettre en relation avec l’Association de Pêche. Didier va proposer aux garçons de l’IME de participer à cette action. On pourrait organiser une journée au Printemps, et une autre en Automne.

 

  • Marchés festifs en été ; Même si il s’agit d’une action municipale, l’ASPE peut contribuer dans l’organisation, ou en achetant des écos gobelets et les mettre à disposition ce jour là contre caution.

  • Fête de l’Automne, qui a été lancée par Virginie ; l’association peut soutenir le projet et contribuer à sa bonne marche.

 

  • Subvention : Il est décidé de faire une demande de subvention de 300 € à la commune ; cette subvention contribuera en partie à financer nos projets : location de salle, achat d’écogobelets, affichage etc…

 

 

 

  • Prochain CA :

 

La date du prochain Conseil d’Administration est fixée au jeudi 26 janvier à 18h ; Ce sera l’occasion de payer sa cotisation et de manger la galette des Rois !

 

  • Les personnes faisant partie de cette liste et dont nous sommes sans nouvelles sont invitées à se manifester si elles souhaitent rester adhérentes à l’ASPE.

 

 

 

 

 

 

 

L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée à 20H

 

 

 

 

 

La secrétaire

 

MG LOZZA

 

 

 

Rapport d'activité (annexe 1)

 

  • Samedi 21 Mai, réunion publique sur la gestion des forêts organisée par la Commission Forêt.

 

Frédéric ROUX, Président du Syndicat des propriétaires forestiers du Var, ainsi que Jean BACCI, Conseiller Départemental, ont animé cette rencontre qui a eu lieu au Bastidon.

 

Le but de cette réunion était de faire connaître mieux la réglementation en matière de gestion des forêts, et d’accompagner au mieux les propriétaires privés ainsi que les élus dans leurs démarches, leurs droits et leurs devoirs ; il est regrettable que la communication n’ai pas été mieux assurée ( pas de communiqué dans Var matin, par exemple..) et qu’il y ai eu aussi peu de monde.

 

En tout cas, suite à cette conférence, il y a eu beaucoup de visites sur notre site.

 

 

  • Mercredi 18 Mai :Sortie PORQUEROLLES

Visite du Conservatoire Botanique National Méditerranéen de Porquerolles, avec la Directrice du Conservatoire et le technicien du parc . Le Conseil Municipal est invité à cette sortie, dont le but est d’avoir une réflexion sur la gestion des arbres de notre Commune, notamment l’oliveraie ; Outre la visite, très intéressante, de la collection d’arbres fruitiers : oliviers, figuiers, mûriers, banque de semences… la journée a été l’occasion d’avoir un temps d’échange et de réflexion sur les collections d’arbres, leur gestion, leur mise en valeur.

 

 

  • 28 Juillet : Réunion avec la Commission Bois, avec des élus et des propriétaires

25 personnes étaient présentes, dont Mr ROUX et Jean BACCI. ; Un des objectifs est de donner une suite en mobilisant les personnes intéressées afin de mettre sur pied un projet d’association des propriétaires forestiers de notre commune et des communes limitrophes, afin de limiter les dégâts et de faire faire les coupes de bois par des professionnels qui respectent la nature

 

 

  • 10 Septembre : Sortie Insectes, avec l’OPIE : Office Pour les Insectes et leur Environnement, le 10 Septembre 

la balade a démarré au parking de la cascade, et s’est poursuivie jusqu’à la cascade, en traversant l’oliveraie et les prairies. Sous un soleil de plomb nous avons pu observer papillons et autres bestioles capturées à l’aide de grands filets, et relâchés dans la nature aussitôt qu’identifiés et nommés par leur nom latin.

 

Nous avons aussi participé à la Fête des associations, qui n’a pas eu le succès escompté auprès des Sillanais. Dommage, car nous avons partagé un petit buffet de délicieux gâteaux et biscuits de toutes sortes !

 

 

  • 22 Septembre : Visite au service Forêts de la CAD 

Suite aux discussions sur l'aménagement forestier, nous nous sommes rendus dans le bureau du service forêts de la CAD où nous avons été reçus par une technicienne et un technicien à qui nous avons présenté notre association et ses actions. Ils nous ont présenté ensuite le Plan Intercommunal de Débroussaillement et d'Aménagement Forestier (PIDAF) qui est maintenant géré par la CAD. Un seul ouvrage en cours sur la commune de Sillans : le débroussaillement sur 50m de large des abords du chemin de Riforan qui part du Bas Ricoui. Le cahier des charges des forestiers chargé de ces travaux serait plus sévère que celui du Conseil Général pour les pare-feux routiers. La CAD n'a pas les moyens de faire plus sur la commune et notamment de travailler sur un maillage aussi restreint que le massif forestier de Sillans...

 

 

  • Dimanche 25 Septembre, à Sillans ; FETE DE L’AUTOMNE

 

Cette journée consacrée au jardinage a été l’occasion pour notre Association de tenir un stand afin de faire connaître nos actions et activités auprès du public. Un petit atelier enfant, sur le thème de la nature, a été proposé toute la journée ;

 

Le thème principal de cette journée était le figuier.

 

 

  • Samedi 5 Octobre, avec le partenariat de Cobionat Salernes et l’Association AGRIBIOVAR ;

 

Dans le cadre du festival de films documentaires « Alimenterre », projection du film : «  Manger c’est pas sorcier » dans la salle du Bastidon, suivi d’un débat et d’une soupe.

 

 

 

 

 

Et puis nous avons suivi de près les débats environnementaux, et avons participé aux réunions organisées par des Associations proches de nous, telles que « l’ADSECA » à Aups le 10 Novembre ou « Poubelles, la Vie » de Salernes, en collaboration avec Cobionat, le 15 Novembre ; Ces 2 réunions publiques, à l’initiative du Syndicat Mixte du haut Var, avaient pour thématique la gestion de nos déchets ménagers.

 

L’Association reste attentive aux orientations de la Commune en matière environnementale et participe activement à diverses Commissions extra municipales.

 

 

Michel Apostolo

 

 

Rapport moral (annexe 2)

 

Cette année, les activités de l’association ont été riches en diversité comme en témoigne le rapport d’activité. Ces activités ont une suite, doivent se poursuivre et même être approfondies de manière à prendre en compte non seulement la partie émergée mais toutes les conséquences sur notre environnement, l’aménagement de nos espaces de vie et même souvent les conséquences économiques qui peuvent être induites.

 

Autrement dit, les implications sociales des activités liées à l’environnement sont quelquefois inattendues mais toujours intéressantes à creuser.

 

 

Par exemple, notre association s’est émue à juste titre des dégâts causés à la forêt par des sociétés de bûcheronnage peu scrupuleuses visant surtout un profit maximum en mécanisant à outrance avec des engins lourds qui font, on peut le dire, de la dentelle avec les arbres et les arbustes qu’ils ne récupèrent pas. Si nous avons bien compris que cela ne s’appelle pas de la gestion de la forêt, il faut se poser la question de la finalité de ces abattages qui prennent de grandes proportions dans le département. Cela ne serait-il pas lié aux centrales à biomasse de Brignoles et Gardanne qui industrialisent la filière afin de produire à grande échelle de l’énergie à partir des forêts ? S’agit-il là d’une pratique durable vis-à-vis en particulier du piégeage du CO² ? Le renouvellement de la strate arbustive est-il réellement assuré ? Doit-on remplacer les sources d’énergie radioactives par d’autres aux conséquences néfastes à court et moyen terme ? et au bout du compte, la meilleure énergie n’est-elle pas celle que l’on ne consomme pas ?

 

Ces questionnements concernent également la production industrielle d’électricité éolienne et photovoltaïque où la motivation première est là aussi le gain à court terme sans que soient réellement pris en compte les besoins réels (le chauffage électrique ?), les coûts des transports, la relocalisation des productions, les gaspillages divers, etc…

 

 

La découverte des insectes nous a permis de constater leur grande diversité au sein d’un équilibre fragile, encore un peu naturel, dans notre espace rural. Dans le même temps, ce qui nous interroge c’est la disparition de nombreuses espèces, l’évolution et la rareté de plus en plus grande de certaines autres, la raréfaction des habitats due à l’artificialisation des sols. Participent également les pratiques destructrices dans les jardins particuliers, les habitations dispersées sur le territoire, certaines pratiques agricoles avec l’emploi de pesticides ainsi que l’appauvrissement des sols carencés en micro-organismes. Cela rejoint, on le voit, notre capacité à nous nourrir avec des aliments savoureux, sains et de proximité…

 

De la même façon, la problématique de gestion des déchets n’est pas que la question du coût du ramassage, de logistique et même de recyclage mais aussi celle de la multiplication des emballages, des publicités associées, de la surconsommation et par delà, les problèmes de l’industrie agroalimentaire et bien sur en amont, de l’utilisation du pétrole, des gaz de schistes qui nous menacent encore. On pourrait dire aussi que le meilleur recyclage des déchets c’est de ne pas en produire, ou le moins possible.

 

Le soutien de notre association aux marchés locaux et festifs, et donc aux producteurs locaux, s’inscrit dans cette problématique plus large de la qualité de notre alimentation, de notre qualité de vie et des déchets que nous produisons. Et bien entendu le lien social, convivial est à la base des actions collectives !

 

C’est pourquoi nous pouvons souhaiter pour l’année à venir que l’ASPE, en même temps que ses actions de sensibilisation et d’information, élargisse ses champs d’intervention comme nous l’avons déjà évoqué:

 

  • en prenant en charge l’organisation des marchés festifs estivaux, la fête de l’automne, avec la mise en valeur de leurs atouts et leurs objectifs,

  • en abordant par exemple la gestion de l’eau potable dans toutes ses dimensions (origine, volume produit, traitement, distribution, coût,…)

  • en mesurant les conséquences de l’implantation d’un parc photovoltaïque important à Sillans (comme cela nous a été demandé par des habitants),

  • en valorisant la production des oliviers communaux et proposer les conditions de mise à disposition (location, pratiques culturales, gestion associative ou particulière, encouragement aux activités agricoles locales, mise en valeur du terroir…),

  • favoriser la conservation d’espèces et variétés d’arbres fruitiers locaux (oliviers, figuiers, amandiers, abricotiers, etc…) en lien avec le Conservatoire de Porquerolles et la municipalité.

 

Et bien sur, au cours de ces actions nous renforcerons nos partenariats avec d’autres associations ou institutions, autant avec celles que nous connaissons déjà qu’avec d’autres dont les activités vont dans le même sens que les nôtres.

 

Pour cela, les commissions par thème sont un bon moyen pour débattre et proposer à notre conseil d’administration ou assemblée générale des actions collectives. Toutes propositions sont bienvenues et chaque adhérent peut participer et même être à l’initiative de sujets à aborder.

 

 

Une attention particulière à la communication avec notre site internet géré et alimenté efficacement par la commission communication. A travers ses fréquentations, nous avons pu mesurer l’impact de nos actions de sensibilisation du public.

 

 

 

 

Et parce toute la population est concernée, nous comptons toujours fermement sur le soutien du conseil municipal dont plusieurs membres sont adhérents à l’ASPE et cela, sachant que nos membres actifs sont bénévoles et que nos actions sont d’intérêt collectif.

 

Michel Apostolo

 

 

 

 

sotie printemps OPIE photo Eric Renoult
sotie printemps OPIE photo Eric Renoult