2017

SORTIE PRINTEMPS AVEC L'OPIE

réunion mensuelle de l'OPIE présidée par Michel Papazian, à Sillans
réunion mensuelle de l'OPIE présidée par Michel Papazian, à Sillans

Le 22 avril dernier, l'OPIE, en participation avec l'ASPE, tenait sa réunion mensuelle, présidée par Michel Papazian, à Sillans.

Après un bilan des activités de l'association, Michel a présenté l'atlas des libellules de la région PACA dont la sortie est prévue en mai 2017. Un ouvrage qui répertorie 74 libellules, dont une migratrice, et trois occasionnelles. "Le premier atlas sorti en 1987, en recensait 64", note Michel. "Dans celui-ci, on a le résultat de  plus de 100 000 observations, et 500 clichés d'extrême qualité". Un atlas réalisé en six années de travail, par l'OPIE-Provence-Alpes-du-Sud (Michel Papazian), en collaboration avec la LPO PACA (Gilles Viricel, Benjamin Kabouche), ainsi que la Société Française d'Odonatologie (Yoann Blanchon).

 

un atlas réalisé par l'OPIE en collaboration avec la LPO
un atlas réalisé par l'OPIE en collaboration avec la LPO

Un ouvrage de référence pour les amoureux de cet insecte aérien affectionnant les points d'eau et fabuleux prédateur, maillon important de l'éco-système par son rôle de régulateur des populations de moustiques, et lui-même aliment des grenouilles et oiseaux.

Par ailleurs Michel a demandé s'il était possible d'organiser une exposition  et conférence publique gratuite sur les insectes au village le 27 janvier 2018. Eric, en tant que premier adjoint a déjà réservé la salle du Bastidon à cet effet, soulignant que cette "manifestation était un honneur pour le village"

A LA RENCONTRE DES INSECTES

Puis,  direction  l'oliveraie pour découvrir les insectes, très présents à cette époque de l'année. De nombreux papillons, mais aussi des araignées, dont plusieurs juvéniles, et une extraordinaire chenille arpenteuse.

mais quel est cet insecte ?
mais quel est cet insecte ?

Quelques uns des minuscules hôtes de l'oliveraie :

  • Timarcha ou crache-sang, nom dû au liquide rouge qui sourd de sa bouche en cas d'attaque
  • Melitaea cinxia ou mélitée du plantain : la femelle pond ses oeufs sous les feuilles de plantain, et les petites chenilles tissent des nids de soie que l'on peut parfois confondre avec des toiles d'araignées.
  • Polyommatus icarus ou azuré commun.Très répandu dans toute l'Europe. On reconnait mâle et femelle par la coloration du dessous des ailes: bleu pour le mâle et brun avec de petites taches oranges pour la femelle.
  • Iphidides podalirius ou flambé, aisément reconnaissable aux bandes noires qui parcourent ses ailes et qui lui ont donné son nom. Affectionne les milieux chauds et secs.
  • Polyommatus thersites ou azuré de l'esparcette ou de Chapman, espèce proche de l'azuré commun.
  • Coenonympha pamphilus ou procris ou fadet commun ou petit papillon des foins.
  • Gonepteryx cleopatra ou citron de Provence, qui peut hiberner à l'abri des feuillages, en particulier grâce à une substance antigel présente dans leur corps.
  • Libelloïdes coccajus ou ascalaphe souffré : tête hirsute, longues antennes en massue, il chasse mouches et petits insectes en vol.
  • Oxyopidae ou araignée lynx : une araignée sauteuse qui vit dans l'herbe. Elle est très poilue, et possède une excellente vision grâce à ses 8 yeux, dont 6 disposés en forme d'hexagone.
  • Pisaura mirabilis ou pisaure admirable : une araignée qui chasse dans les herbes basses. La femelle protège ses bébés dans une pouponnière de soie.
  • Chenille arpenteuse de Synopsia sociaria, de taille impressionnante. Elle a atteint son maximum en ce mois d'avril. On la rencontre le plus souvent sur les genêts et le thym...
géomètre noir (capture d'écran)
géomètre noir (capture d'écran)
et sa chenille arpenteuse photo Michel Papazian
et sa chenille arpenteuse photo Michel Papazian

  • Zygaena loti ou zygène du lotier, ou encore zygène de l'esparcette.
  • Le taupin, un petit coléoptère qui, mis sur le dos, se détend brusquement pour se retourner. Sa larve, appelé "ver fil de fer", fait des ravages dans les potagers.
  • Synema globosum ou araignée Napoléon à cause du chapeau dessiné sur son dos. Elle peut être jaune, noire ou rouge, et change de couleur en une heure selon la plante sur laquelle elle se trouve
  • Araniella cucurbitina ou araignée concombre : elle tisse une petite toile géométrique dans les buissons.
  • Melitaea didyma ou mélitée orangée et sa chrysalide
mélitée orangée (capture d'écran)
mélitée orangée (capture d'écran)
chrysalide du papillon photo Michel Papazian
chrysalide du papillon photo Michel Papazian
mélitée orangée (capture d'écran)
mélitée orangée (capture d'écran)

  • Micrommata virescens ou micrommate émeraude, dont la couleur représente un camouflage parfait. Elle ne tisse pas de toile et chasse les insectes, à l'affût dans la végétation.
  • Une araignée de la famille des Salticidae ou araignées sauteuses. Possède, parmi les arthropodes, l'une des meilleures visions. Elles peuvent mémoriser environnement, distances et orientations, pour sauter directement sur leur proie.

DERNIERES NOUVELLES DE L'ATLAS DES LIBELLULES DE LA REGION PACA

Les éditions Biotope annoncent la publication de l’ouvrage

 "Les libellules comptent parmi les insectes les plus appréciés du grand public. Ce sont aussi de formidables indicateurs de l’état de santé de nos zones humides, des milieux aujourd’hui très menacés par les activités humaines. Ce livre propose une synthèse des informations-clés sur la biologie et l’éthologie des libellules ainsi qu’une présentation des grands milieux et des enjeux de conservation de ces insectes en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Pour chacun des 74 taxons de la région, une fiche détaille les principaux critères d’identification, la biogéographie, la répartition et l’abondance (illustrée par une carte régionale), la période de vol, l’écologie et biologie, les menaces et la conservation de l’espèce. L’ouvrage est illustré par 500 splendides photos. Cet atlas est destiné aux naturalistes, scientifiques et étudiants travaillant sur les odonates. C’est aussi un outil indispensable pour les gestionnaires d’espaces naturels, les responsables des politiques publiques et les collectivités : il a vocation à les aider à définir des actions concrètes de conservation des espèces patrimoniales ou menacées.
Les éditions Biotope annoncent la publication de l’ouvrage
Un projet d’envergure !
Cet ouvrage est né d’un projet de longue haleine chapeauté par trois associations: l'Office Pour les Insectes et leur Environnement de la région Provence-Alpes Côte d’Azur (OPIE-Provence-Alpes-du Sud), la Société française d'Odonatologie (SfO) et la Ligue pour la Protection des Oiseaux ProvenceAlpes-Côte d'Azur (LPO PACA). Au total, près de mille contributeurs, professionnels et amateurs, ont patiemment et méticuleusement parcouru la région, des lagunes méditerranéennes aux lacs de montagne, des étangs aux rivières de l'arrière-pays, pour collecter plus de 116000 données compilées dans cet atlas."

 

Prix de vente : 34 € TTC Auteurs : Michel Papazian, Gilles Viricel, Yoann Blanchon et Benjamin Kabouche ISBN : 978-2-36662-185-3 Format : 21 x 29,7 cm - 368 pages

Disponible en librairie et sur www.leclub-biotope.com/fr/

SEILLONS SOURCE D'ARGENS

PRESENTATION DE L'ATLAS LE 30 JUIN 2017, SALLE DES CIGALES A 18H30

Une  conférence de Michel Papazian (OPIE) et Gilles Viricel (LPO)

 

"Nous espérons que cette conférence vous fera aimer les libellules, vous donnera envie d’en savoir plus sur celles de notre région et vous incitera peut-être à acquérir ce magnifique livre pour vous ou pour vos proches."

sotie printemps OPIE photo Eric Renoult
sotie printemps OPIE photo Eric Renoult