VIE ASSOCIATIVE 2015

Assemblée générale du 24 novembre 2015

 

Ordre du jour :

 

 

 

  • Ouverture de la séance par le Président et présentation du rapport moral.

  • Présentation du rapport financier par la trésorière.

  • Renouvellement du Conseil d’Administration

  • Questions diverses, présentation des projets.

 

 RAPPORT N°1 : Présentation du rapport moral :

  • Michel A fait lecture du rapport moral ; il nous informe de sa participation avec Michel D sur la commission urbanisme et des problématiques évoquées tant sur les économies d’énergie sur la commune, les énergies renouvelables ou encore la gestion des déchets ménagers et déchets verts..

 

Une rencontre avec le maire est en projet, avec pour objectif une gestion plus rationnelle de ce qui existe déjà et une diminution des coûts.

 

Il y a eu des progrès sur le tri sélectif, mais on peut faire mieux, avec une meilleure information ; la communication est une part importante du volet déchets.

 

Il y a eu environ 1600 personnes lors de la fête de l’agriculture paysanne où des débats importants ont eu lieu.

 

Michel parle aussi du projet de visite au conservatoire de Porquerolles ; Mais il est difficile d’organiser une rencontre avec la directrice. Ce sera peut-être plus facile d’organiser ça en janvier ou février, en période creuse. Diverses espèces d’arbres y sont conservées et il faudrait y organiser une journée de visite et de réflexion avec le Conseil Municipal et les adhérents de l’association.

 

Eric explique que de nouvelles aires de tri sont en cours d’installation. Ensuite il faudra vraiment faire une campagne d’information et de sensibilisation.

 

Michelle MOREAU : Il faudra faire une réunion publique en partenariat avec la mairie et l’ASPE.

 

Michelle MARINIELLO ajoute qu’il est important de diffuser en amont des prospectus d’information.

 

 

 

Le rapport moral est approuvé à L’UNANIMITE

 

  • Rapport N°2: Présentation du rapport financier

 

 

 

Isabelle fait lecture du bilan financier qui montre un solde de 1726 € ; mais il faut enlever à cette somme le remboursement du site qui est de 60€, et voir si la cotisation NGDS a été payée pour l’année 2015.

 

Le peu de dépenses faites sont couvertes par les recettes qui viennent des adhérents et de la subvention municipale. De plus le partenariat avec d’autres associations ont permis de mutualiser et donc de réduire les dépenses.

 

Voir quels sont les projets pour l’année 2016 et quelles seront les dépenses à envisager.

 

Michel D : en principe lorsqu’une subvention est demandée à une commune c’est qu’il y a un projet derrière à proposer. Il faut voir si nous avons quelque chose d’intéressant à proposer avant de demander une subvention.

 

Michelle Mariniello : L’association a mené des actions, il y a eu des colloques, des intervenants sont venus, ça a généré un coût.

 

Isabelle précise qu’en 2014 les intervenants ont été payés par l’ASPE et que pour 2015 la subvention a déjà été versée par la commune.

 

Michel D. pense que les Associations doivent faire un effort afin que ce ne soit pas les contribuables qui payent pour qu’il ne se passe rien.

 

Michel A. : C’est une politique communale qui est en place depuis longtemps. La commune aide les associations à se maintenir ; même si certaines associations n’apportent pas grand chose à la commune ! C’est important sur les petites communes où le tissu associatif est souvent très important et monte des projets intéressants.

 

Michel D. : Il n’y a pas de petite ou grande commune ; c’est le même fonctionnement, la même gestion. Il ne faut pas donner une subvention s’il n’y a rien derrière.

 

Michelle MARINIELLO : Il faut une réserve de trésorerie afin de payer les intervenants.

 

Michelle MOREAU : Le Maire est absent, je vais donc parler pour lui ! Il pense qu’il est important de soutenir les démarches des associations et souhaite que toutes les associations avancent en même temps..

 

Eric nous parle de l’assurance ; nous sommes un peu en porte à faux car l’association n’a jamais pris d’assurance pour couvrir ses adhérents lors de manifestations diverses…

 

Comme le précise Michelle MOREAU , chaque association doit avoir une responsabilité civile.

 

Michel A. rappelle que nous avions le projet d’adhérer à l’UDVN ; celà nous permettrai, outre d’avoir une assurance, d’avoir une reconnaissance plus large.

 

Le président de l’UDVN est Ramon LOPEZ, il faudrait le contacter.

 

Isabelle se demande si le fait d’adhérer à l’UDVN ne fera pas augmenter le taux de cotisation, qui est maintenu à 5 € depuis des années… ; En tout cas le solde positif de l’association permettra de ne pas augmenter les cotisations pour 2016 ; il faudra voir pour 2017.

 

 

 

Il est proposé à l’assemblée de voter le rapport financier.

 

Le bilan financier est approuvé à l’UNANIMITE

 

Rapport N° 3 : Renouvellement du CONSEIL D’ADMINISTRATION

 

Il est proposé qu’il y ait le plus de monde possible au Conseil d’Administration afin que les adhérents soient d’avantage intéressés et impliqués.

 

Bernard FASSY, qui était un des membres historiques de l’Association, nous a fait part de sa démission.

 

Michel D. pose sa candidature pour rentrer dans le Bureau, bien qu’à son avis il n’y a pas besoin d’être vice président pour monter un dossier. Mais s’il faut représenter l’Association auprès de la Mairie, il y aura plus de poids ou de crédibilité si on fait partie du Bureau. Ce n’est plus une personne qui va prendre la parole mais un représentant de l’Association.

 

Steve est ok pour faire partie du CA mais ne souhaite pas rentrer dans le Bureau.

 

Roland, qui est un nouveau membre, et qui vient de Fox, rejoint notre Association tout d’abord pour la défense de l’environnement et de l’écologie, mais aussi pour y trouver u débat citoyen, rencontrer des personnes lors de journées comme la fête de l’Agriculture Paysanne…

 

 

 

Il est acté par tous les membres présents que le Conseil d’Administration sera composé par les personnes présentes ce jour.

 

Approbation : A L’UNANIMITE

 

 

 

Après que les différents rapports aient été approuvés, le dernier point à l’ordre du jour est proposé à l’assemblée :

 

 

 

  • QUESTIONS DIVERSES :

 

 

 

 

 

La problématique du site se pose, est ce que nous le continuons car il n’est plus du tout actualisé, il est en repos… Mais c’est intéressant de le garder, d’autant plus qu’il y a eu un gros travail de fait par Eric au début pour le mettre en place. Serge et Martine ont les compétences pour s’en occuper mais pas le temps. Martine est d’accord pour travailler dessus avec Roland dans un 1er temps, afin que ce dernier prenne le relais et s’occupe de la gestion du site.

 

L’ hébergeur du site est plus facile qu’avant ; il faut juste le mettre à jour.

 

Eric propose de transmettre les infos envoyées par COLIBRI.

 

Se pose la question d’adhérer à cette association…

 

Roland demande où se situe l’Association par rapport à ces questions, où sont ses limites par rapport à un débat plus politique ou plus élargi ?

 

Il est important de diffuser toute l’information aux adhérents, et chacun y trouvera des choses qui l’intéressent ou pas, fera le tri.

 

Mais il est vrai que certaines personnes peuvent être rebutées par un aspect trop politisé.

 

Michel D. précise qu’il y 2 volets dans cette association : un volet très militant- écolo, et le côté village. Il est important de garder ces 2 axes .

 

Il est rappelé par Michelle M. l’historique de l’Association, qui a mené un combat contre l’usine d’incinération du village qui était très polluante.

 

Il est important que l’association participe à l’écologie du monde.

 

Michel A. explique que nous sommes partenaires d’autres associations telles que l’ADSECA d’AUPS, ou COBIONAT à SALERNES. Nous avons plus une vocation Départementale que nationale, même si nous pouvons élargir sur les grandes questions de société qui alimentent le débat.

 

Michel D. pense que nous devons être force de proposition ; par exemple la commune n’a plus la compétence propreté mais nous devons la soutenir sur un maximum de choses.

 

Il est important de réaliser des projets en relation avec d’autres associations du village ;

 

Eric dit qu’il y a un travail à faire au niveau du territoire, pas que sur la commune. Par exemple Marjorie a fait à Aix une conférence sur le loup ; on pourrait peut-être la faire intervenir ici.

 

Michel A. rappelle que le jour de la fête paysanne, il y avait une pièce de théâtre dont le thème était le loup.

 

Eric pense qu’il doit y avoir un positionnement du parc du Verdon sur la question du loup…

 

Michel A. : Oui, c’est la défense du pastoralisme qui implique quelques idées qui vont à l‘encontre des naturalistes. C’est un débat très polémique. Il y a une vidéo d’interviews réalisée lors de la fête de l’Agriculture Paysanne qui montre la méconnaissance des gens sur la problématique du loup.

 

Michelle MARINIELLO aborde le problème de la filière bois qui est un peu négligée sur la commune ; il y a des abus de certains exploitants forestiers.

 

Eric précise que la commune ne peut pas faire grand chose car il s’agit de terrains privés, et les propriétaires peuvent tirer un certain bénéfice de ce bois.

 

Il est proposé de reparler de ce sujet lors d’une autre réunion car il y aurait beaucoup de choses à dire !

 

Par contre en ce qui concerne les déchets verts il y a le projet de faire un lieu d’apport afin que les gens y amènent leurs déchets.

 

Les projets :

 

 

 

  • Nettoyage de printemps le 5 Mars avec d’autres associations : chasse,

 

association de pêche, qui le fera 8 jours avant mais uniquement sur la Bresque. Nous proposerons un nettoyage plus large, avec une exposition sur le tri. La CAD peut prêter le matériel pour une exposition, il faut sensibiliser les gens sur le tri des déchets, mais surtout les enfants.

 

  • Organiser des visites de centres de tri, en partenariat avec la CAD.

  • Planter un arbre pour le climat à l’occasion de la COP 21.

  • Contacter l’entreprise BIO BAG qui fait des sacs en maïs 100% dégradables

 

parce que compostables. Ces sacs permettent de mettre les déchets verts, ce qui les rend plus faciles à ramasser.

 

  • Proposition d’un LOGO.

  • Toilettes sèches : Fabriquer des toilettes sèches dans une caravane. Ces

 

toilettes pourraient être utilisées lors de manifestations sur la commune. Elles seraient fabriquées par des volontaires de l’Association ; le bois sera offert par un magasin de bricolage, et la caravane est donnée par Isabelle et Benoît.

 

La réalisation sera facile à mettre en place. Mais il faut se poser la question de l’entretien, qui le fera ? C’est une question de salubrité publique, qui relève de la municipalité.

 

  • Virginie propose un partenariat avec la journée jardinage qui aura lieu en septembre sur la commune.

  • Propositions de sorties avec l’intervention d’un guide naturaliste…

  • Visite au conservatoire de Porquerolles.

  • Organiser un festival film nature.

 

Organisation : Qui porte les projets ?

 

 

 

  • Catherine : Logo

  • Virginie : Projet arbre pour le climat + journée jardinage

  • Michel A. : Visite du conservatoire de Porquerolles

  • Michel D. : Nettoyage de printemps + cacaravane.

  • Roland, Serge et Martine : Site

  • Michelle MARINIELLO, Roland, Serge et martine : Filière Bois

  • Isabelle, Michel A et Michel D : sacs poubelles, déchets verts, tri…

  • Isabelle : Festival film nature.

  • Gaby : Sorties + adhésion UDVN.

 

 

 

Il est décidé que les personnes porteuses de projets organiseront des réunions de travail. Les adhérents intéressés par un projet en particulier pourront joindre leurs compétences à celles du groupe. Il faudra définir des calendriers et des échéances, ainsi que des comptes rendus qui seront diffusés à l’ensemble du groupe.

 

 

 

 

 

La séance est levée à 20h !

 

 

RAPPORT MORAL

 

 

 

Depuis notre dernière Assemblée Générale, notre association a participé à divers évènements et réunions de travail.

 

 

 

Des événements de sensibilisation comme l'exposition sur l'utilisation des pesticides et de découverte comme celle sur la fusion froide.

 

 

 

Nous avons pu participer aussi à ce grand débat sur les énergies renouvelables, notamment l'éolien avec l'éventualité d'implantation d'un site éolien sur la commune d'Aups, au cours d'une conférence avec de nombreux intervenants comme le PNR, ENERCOOP, FNE, le Maire d'Aups, ...

 

Entre production industrielle et production locale, quelle politique énergétique aujourd'hui, sachant que la première composante est nous le savons l'économie d'énergie que nous pouvons réaliser individuellement mais aussi et surtout développée par les collectivités locales. Cette problématique nous l'avions déjà abordée en projetant d'initier des études pour revoir l'utilisation des bâtiments communaux, avec une ambition plus récente, celle de développer une centrale villageoise à l'instar de celle du Luberon.

 

 

 

Nous avons participé également à des réunions, dans le cadre de la commission extra municipale aménagement urbanisme: information sur les projets d'aménagements : parkings, circulation à l'intérieur du village, gestion des flux touristiques, sujets sur lesquels nous avons émis le souhait que la commune ne devienne pas qu'un immense parking, en terme d'aménagement, pour seulement une fréquentation problématique durant un mois, voire un mois et demi.

 

La gestion des déchets ménagers et le tri sélectif (points d'apport volontaire) a été également abordée avec en projet la création d'un ou deux nouveaux sites, l'information et la sensibilisation des habitants sur le emplacements et surtout les conditions du tri. Une exposition et la visite de l'usine de tri doivent être programmée, ainsi qu'une journée propreté. Il est important que nous puissions faire participer les enfants à ces actions en sollicitant les instituteurs.

 

Pour faire connaître ce que peut représenter une agriculture paysanne dans notre monde industrialisé et souligner le rôle qu'elle peut jouer pour combattre le réchauffement climatique, la préservation de notre environnement et notre santé, nous avons été partenaires de la fête de l'agriculture paysanne qui a été une réussite par sa fréquentation importante et le nombre de participants.

 

 

 

La biodiversité sauvage et cultivée a été au centre de nos préoccupations en participant à des visites guidées de découverte ainsi que l'organisation très prochainement (c'est encore à l'ordre du jour!) d'une visite au Conservatoire Botanique National de Porquerolles, avec la participation conseil municipal.

 

Pour conclure et sans être vraiment exhaustif, nous devons dans l'année qui vient nous mobiliser et tout faire pour mettre en oeuvre le plus possible les actions que nous avons identifiées et projetées dans l'objectif, bien sur, de préserver notre environnement, notre espace vital, les conditions de vie dans notre commune.

 

 

 

 

 

Michel Apostolo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sotie printemps OPIE photo Eric Renoult
sotie printemps OPIE photo Eric Renoult